Vous êtes ici : Circuits et itinéraires > Médoc > Terre de vins et de vignerons

Le circuit Terre de vins et de vignerons


Ce circuit souhaite donner une idée réelle du vignoble médocain, un vignoble de grands crus de renommées mondiales certes, mais derrière lequel se cache le travail quotidien de vignerons amoureux de leur terre, de leur métier, de leurs vins.

C’est à leur rencontre que nous partons.

 

Château du Taillan :
A.O.C Haut-Médoc
La route commence par cette magnifique propriété familiale, gérée en famille depuis cinq générations. Au château du Taillan, on perçoit bien à quel point un domaine peut devenir l’élément central et quotidien dans la vie d’un vigneron médocain.
Ici, les chances de rencontrer un ou une des propriétaires sont immenses, même s’ils ne vous le diront pas !

Possibilité d’acheter à la propriété (à partir de 7,5€ / bouteille 75 cl)
Ouvert du lundi au samedi. Ouvert également dimanche en juillet – août – septembre.
Compter une petite heure.

Tarifs : 4 € en semaine, 5 € le week-end.

Contact www.chateaudutaillan.com | Tel : 05.56.57.47.00
GPS : 56 avenue de la Croix - 33320 - Le Taillan Médoc

Temps de parcours depuis le bourg du Taillan-Médoc : 2 minutes
Au rond-point de la sortie du bourg, direction « Blanquefort », le château est fléché.

 

LA WINERY / SIGNE ŒNOLOGIQUE
La route des vins se poursuit en changeant radicalement de décor. La Winery est le nouvel outil de travail de Philippe Raoux, propriétaire inventif et pionnier.

Une des problématiques des vignerons est de faire connaître et vendre leurs vins. Philippe Raoux a donc créé, il y a plusieurs décennies une entreprise de négoce par correspondance  avec tous les outils classiques de la vente par correspondance : catalogue papier, courriers promotionnels et de fidélisation, promos et remises, etc.

Ce mode de commercialisation vieillissant, il décide d’innover, toujours dans le but de faire découvrir ses vins pour mieux les vendre. Ainsi naquît la Winery, complexe oenotouristique dédié aux vins. Ici, on peut s’initier à la dégustation, choisir de déguster un verre de vin parmi un large choix de crus, apprécier le plaisir des accords mets-vins au restaurant Le Why et enfin acheter des vins du monde entier dans la boutique – caviste, une des caves les mieux achalandées du Médoc.

 

Nous vous invitons à faire au moins le tour de la cave (gratuit), voire à vous initier à la dégustation avec un Signe Œnologique.


Horaires : 11h – 15h – 17h
Tarif : à partir de 17 € / personne pour 6 vins dégustés en aveugle

Contact : www.lawinery.fr | Tel : 05.56.39.04.90
Horaires : 10h – 19h. Ouvert du mardi au dimanche toute l’année
GPS : Rond-point des vendangeurs – 33460 Arsac en Médoc

Château du Tertre
A.O.C Margaux – cru classé en 1855

Voici une des stars du Médoc. Le château du Tertre est caractéristique de ces grands châteaux dans lesquels sont investis des fortunes. Un de ces châteaux « où l’on fait du vin avec de l’argent » par opposition à ceux qui « font de l’argent avec leur vin ».

S’il est vrai que des investissements colossaux sont faits dans certains crus classés du Médoc – et particulièrement en appellation Margaux et Pauillac, il n’en demeure pas moins que les vins qui y sont produits sont de pures bijoux à déguster. Et ces investisseurs n’étant pas forcément uniquement philanthropes, on peut imaginer aisément que leurs investissements sont rentables, voire très rentables.

La visite de cette propriété permet d’apprécier l’art de faire un grand cru : sol et sous-sol exceptionnels, soins hyper méticuleux apportés à la vigne puis à la récolte, travail par gravité, barriques neuves de bois de chêne français, etc.

Ce que vous ne verrez jamais dans une telle propriété, c’est le propriétaire. Mais qu’importe, le vin est tellement bon et la propriété tellement belle.

Itinéraire de la Winery au Château du Tertre :
Au rond-point de sortie de La Winery, prenez en face, direction « Linas » A 200 mètres, à la 1ère intersection, continuer tout droit (et non à gauche), suivi la route qui zigzague dans un petit bois jusqu’à un stop. Prenez à droite, vous arrivez dans Arsac. Suivez la direction « Margaux ». A la sortie d’Arsac, après un virage assez traître, le château d’Arsac se dresse à votre droite, au sommet de sa colline de graves magnifiques. (En arrivant dans ce sens, le fléchage n’est pas parfait : notez bien que l’entrée est à 50 mètres, au niveau d’une palissade en bois.)

Contact : www.chateaudutertre.fr | Tel : 05.57.88.52.52 / 06.87.78.81.02
Visites sur réservation du lundi au samedi de novembre à avril et 7j/7 de mai à octobre.
Tarif : 6 € pour 1 vin dégusté (le grand cru classé) et 7 € pour deux vins.

 

Château La Tour de Bessan
A.O.C Margaux

Un « château » viticole n’est pas forcément un château conventionnel : démonstration !

Le château La tour de Bessan est à l’image de sa propriétaire, Marie-Laure Lurton : un brin décalé mais hyper carré.
Amoureuse de ses terres et de ses vignes, Marie-Laure Lurton travaille comme un artiste : elle cherche à chaque fois à recréer une œuvre d’art unique, et si possible un chef d’œuvre.

La visite n’est pas longue mais elle est souvent très pédagogique, ainsi que la dégustation.

www.marielaurelurton.com | Tel : 06.77.48.01.17
Contact visites : Maéva Carmin maeva.camin@orange.fr

Visites : sur rendez vous : de septembre à Mai et tous les dimanches  de l’année ;

  • sans rendez vous : de juin à août, du lundi au vendredi (entre 11h et 18h)

Tarifs : 5 € / personne en semaine et 6 € le dimanche (trois vins dégustés)
Vins en vente sur place à partir de 6,80 e (et jusqu’à 20 € / bouteille)
GPS : 45°03’20’’ / 00°46’58’’

Itinéraire du Château du Tertre au Château La Tour de Bessan :
A la sortie du Château du Tertre, prenez à droite, direction Margaux. Faites 1 kilomètre : sur votre gauche vous verrez apparaître en bordure gauche de la route le drôle de cube couleur rouille du Château La Tour de Bessan.

Château Margaux
A.O.C Margaux
Le plus réputé des châteaux de Margaux !
Il n’est malheureusement pas facilement visitable mais son allée arborée bordée de platanes au moins centenaires est très agréable. En s’avançant, on distingue les grilles de château et la belle bâtisse. L’ensemble a un faux air de plantation de la Louisiane.

Pour ceux qui le souhaitent, la route qui passe devant la propriété descend en pente douce vers les berges de la Garonne. La promenade est agréable – le trafic de voitures est quais nul – et permet entre autre de visualiser la limite vigne / pâturage : brutalement, la vigne s’arrête et laisse la place à terrains riches d’alluvions fluviales couvert d’herbe grasse ou paissent vaches ou chevaux.

Pour visiter Château Margaux, il faut en faire la demande longtemps (très longtemps) à l’avance, se souvenir qu’on ne déguste pas sur place et enfin tenir compte des fermetures : les week-ends, les jours fériés, en août et pendant les vendanges. A part cela, c’est ouvert et gratuit. Bref, au prix de la bouteille, on connaît des adresses bien plus recommandables !

www.chateau-margaux.com | Tel : 05.57.88.83.83

 

De Château La tour de Bessan au château Margaux :
Prendre la route qui part en face du château, perpendiculaire à la route Arsac – Margaux sur laquelle vous étiez avant. Suivez la naturellement jusqu’à arriver au hameau de Cantenac. Sur votre route, vous passerez devant les Châteaux Boyd-Cantenac et Pouget (ils appartiennent à la même famille Guillemet) et vous apercevrez sur votre gauche, juste avant de passer sous le pont de chemin de fer, le château Kirwan.
Dans Cantenac, vous tombez dur la D2, la « route des vins ». Prenez à gauche, passez devant l’église et le château Prieuré Lichine qui se tournent le dos. En suivant votre route vous croiserez Château Palmer dans le hameau d’Issan et vous apercevrez, à travers le vignoble sur votre gauche les château Rauzan-Ségla et Rauzan-Gassies. Château Margaux est fléché sur votre droite, juste avant d’entrer dans la commune de Margaux.

Margaux
La petite ville de Margaux a moins de charme que les châteaux qui l’entourent. Elle mérite néanmoins une étape, tout au moins la rue principale, la D2. Sur quelques centaines de mètres, on y trouve les châteaux ou les chais de quelques crus de renoms : Durfort-Vivens, Malescot - Saint-Exupéry, Marquis d’Alesme.

En effet, si l’appellation Margaux ne représente que 10% du Médoc, elle accueille le tiers des crus classés. Chaque mètre carré est donc optimisé au profit de la vigne.

 

Château Beychevelle
Voici une autre réalité du vignoble médocain : les châteaux viticoles peuvent également être des palais magnifiques. Ainsi le château Beychevelle est-il également appelé « le Versailles du Médoc ».

Ce château est un incontournable dans le Médoc, tant par sa beauté que par la qualité de ses vins ou la richesse de son histoire.

En contemplant les jardins à la française impeccablement entretenus, on accepte volontiers l’histoire qui reflète la puissance de ses seigneurs. « Beychevelle » vient de « baisse voile » : tous les navires qui remontaient le fleuve en direction de Bordeaux, où à l’inverse gagnaient le large, devaient, en passant devant le château baisser leurs voiles, en signe d’allégeance.

www.beychevelle.com | Sur réservation uniquement : tel : 05.56.73.20.70 ou mdv@beychevelle.com
Visites :
sans dégustation : gratuite (l’après-midi à 16h00)
avec dégustation : 6 € (le matin à 10h00)

Ensuite, nous vous proposons soit de continuer la route des châteaux en voiture, en profitant des fabuleux paysages viticoles du Médoc, soit de découvrir une autre propriété familiale, le Château Reverdi.

Route des châteaux :
A la sortie du village, on aperçoit très bien le fleuve par-dessus les vignes mais il est difficile de s‘arrêter à cet endroit là.

Continuez sur la « route des châteaux ». Vous croiserez ou apercevrez de très nombreux châteaux renommés :

- Château Glana,

- les trois crus « Léoville » : Léoville Barton, Léoville Poyferré et Léoville Las Cases,

- la tour qui figure sur les étiquettes du Château Latour,

- les deux crus jumeaux : les châteaux Pichon Longueville « Baron » et Pichon Longueville Comtesse de Lalande ;

 

Vous arrivez alors à Pauillac. Pour continuer le route des vins, prenez la direction « Saint-Estèphe ». après avoir dépassé Pauillac, vous apercevrez sur votre droite Mouton Rothschild puis un peu plus loin Lafitte Rothschild. Enfin, pour les amateurs, vous pouvez pousser jusqu’à Saint-Estèphe, dont la propriété la plus emblématique est « Cos d’Estournel », avec ses toits façon pagode.

 

Mouton Rothschild :
www.bpdr.com | Tel : 05.56.73.21.29
Visites sur réservation, du lundi au vendredi. 16 € / personne pour la visite incluant une dégustation à la barrique.

Lafitte Rothschild :
www.lafite.com | Tel : 05 56 59 26 83
Visites gratuites sur rendez-vous du lundi au vendredi à 14h00 et 15h30 (max 15 participants par visite)

Cos d’Estournel :
www.cosestournel.com
Tel : 05 56 73 15 50
Visites interrompues pour travaux depuis près de deux ans. Reprise cet été (en théorie).

 

Château Reverdi

Le château Reverdi est, à tout prendre, assez représentatif des châteaux bordelais : c’est une propriété familiale, transmise sur plusieurs générations, où l’on travaille en famille et où l’on vit sur place ; enfin, les bâtiments sont plus proches du hangar agricole que du château.

Les Thomas vous y accueillent volontiers afin de vous faire découvrir leur domaine, sa cuverie, ses chais et sa boutique où l’on trouve de très bons « crus bourgeois », les châteaux Reverdi et L’Ermitage (A.O.C Listrac-Médoc) à partir de 12,30 € la bouteille.

www.chateaureverdi.fr | Tel : 05 56 58 02 25
Accueil et dégustation gratuite sur réservation de préférence, en particulier le week-end.

Accès : il faut rejoindre la route départementale D1. A hauteur du bourg de Listrac, la propriété est fléchée.
 
Vendredi 26 Mai 2017


 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse[...] »
19.12.2011

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere[...] »
23.06.2009

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté[...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération[...] »
02.12.2011