Vous êtes ici : News > Les goûts du vin

Dégustateurs et vignerons réinventent la dégustation de vin

29.02.2012 Anne Serres | Région viticole : France

Professionnels ou amateurs, qui regarde encore les points, les notes et les étoiles ? Elles perdent de leur intérêt passé un premier cap de sélection : qui s'intéresse aux 82/100, aux 7/10, aux **/***** ?
Et que dire des commentaires de dégustation qui déclinent sur des pages entières les mêmes notes de fruit noir, de tabac et de poivre ? Qui les lit, vraiment, de bout en bout ?*
A l'arrivée, même les dégustateurs professionnels clament que la dégustation de vin est à réinventer. Voici quelques exemples de professionnels et d'amateurs qui s'y sont collés.

Les Outsiders : les vignerons de l'appel aux sens
Les Outsiders sont un groupe de producteurs du Languedoc-Roussillon qui partagent une vision et le goût de faire les choses autrement. Ils viennent d'Angleterre, d'Irlande, d'Ecosse, de Suède, de Nouvelle-Zélande, d'Australie, des Etats-Unis... et de France. La plupart d'entre eux n'avaient jamais fait de vin avant, certains en avaient vendu, mais les autres ont connu des vies antérieures dans l'enseignement en école maternelle, la direction d'entreprise, la publicité, la vente et le marketing, l'enseignement des langues, la construction immobilière, l'informatique et la finance...

"Les professionnels de la dégustation utilisent des mots comme « riche », « élégant », « onctueux », « groseille à maquereaux » et autres... pour parler de vin. Or la plupart de nos consommateurs disent « vin », « bon », « agréable » (et parfois « pas »). En tant que Outsiders, nous posons la question : ne pourrait-on réduire le fossé qui sépare les vignerons, les critiques de vin et les consommateurs en parlant de vin différemment et en utilisant les nouvelles technologies ?"


Ils l'ont fait à Vinisud, au Pavillon du Web 2.0. Une image vaut parfois mieux qu'un long discours : les dégustateurs ont été interrogés sur l'image à laquelle ils relieraient le vin qui leur était proposé, au sein d'un catalogue de photos pour le moins iconoclaste (voir ci-dessous, cliquez sur la photo pour voir le catalogue en pleine page).

Jonathan Hesford (Domaine Treloar) a pu constater que "la plupart des gens qui ont dégusté mon vin, Domaine Treloar MO2, 2009, ont choisi l'image montrant les livres (8), car ils trouvaient à mon vin l'arôme d'une bibliothèque ancienne. D'autres ont choisi le visage moitié homme-moitié femme (5) et les glaces japonaises (22) pour rendre compte de leur surprise devant le vin qui avait beaucoup à dire mais pas ce à quoi ils s'attendaient. Cette dégustation nous a permis de toucher un public assez nombreux, plus jeune et plus ouvert que dans les dégustations traditionnelles.

Caryl Panman (Château Rives-Blanques), a noté d'intéressants commentaires associant son vin (Crémant de Limoux rosé millésimé 2008) à certaines images : la danseuse (12) "parce que le vin fait des pirouettes", le coup de poing de Roy Lichtenstein (11), pour le "melange entre le doux et l'attaque" et la photo de Beethoven (14) "pour le côté ordonne, structure, ampleur"...

Brigitte Chevalier (Domaine de Cébène) a noté que les dégustateurs avaient retenu pour son vin, Felgaria 2009, l'image des mannequins (17), les associant "à une pureté et à une précision dans les tannins, sans rien de dominant et pour l'équilibre du vin". L'exercice ne fut pas exempt de surprise, avec ces dégustateurs qui a choisi pour le même vin l'image du Cri de Munch (21) parce qu'ils regardaient le catalogue à l'envers et ont retenu "qu'ils aimaient l'énergie du vin et de l'image".


Facebook: http://www.facebook.com/Outsiders.Languedoc

La métaphore visuelle : du réfléchi à l'instinctif
En matière de dégustation, l'appel à la vue pour décrire l'impression perçue par l'odorat - au nez - ainsi qu'au goût et au toucher - en bouche - est courante et souvent parlante.

Les descriptions très imagées du héros du manga les Gouttes de Dieu sont une illustration de cette autre manière de parler du vin, qui a séduit beaucoup d'amateurs de vins et converti de nombreux néophytes. On retiendra, dans le tome 6, la dégustation des cinq premiers grands crus classés de Bordeaux et l'association du héros entre le Château Margaux et Cléopâtre, jeune reine sur le millésime 2002, souveraine épanouie sur le 1978, momie desséchée sur le 1970.

Dans les Gouttes de Dieu, les auteurs ont à coeur d'appuyer l'intrigue et l'esthétique sur une documentation infaillible. La poésie des descriptions est assise sur une cohérence de propos très soignée.




Ce n'est pas le sujet du blog chateaupetrogasm.com dont le concept se passe de tout commentaire : un vin, une photo. Point. Qu'il s'agisse d'un bouquet de champignons au coin d'un bois, d'une corbeille de framboises dans une estampe japonaises, d'un paysage ou d'un portrait d'acteur, on va de la représentation précise des arômes dominants à l'évocation d'un moment enfui, d'un instant de gloire... Sans un mot. 

 
Et vous, quelles ont été vos dernières révélations sur la manière de réinventer la dégustation ?



* On distinguera les médailles, repérables en rayon au premier coup d'oeil sur la bouteille, des notes et récompenses qu'il faut lire et chercher dans un guide ou un magazine. Les premières ont indéniablement un impact direct sur l'acte d'achat d'un grand nombre de consommateurs. Les secondes sont utilisées comme critère de sélection par les acheteurs professionnels et les amateurs avertis.

Anne Serres Vitisphere
delicious diggit facebook google linkedin my space scoopeo technorati viadeo yahoo wikio twitter

Commentaires


  • Soyez le premier à réagir.
Vous souhaitez publier un commentaire?

Inscrivez-vous immédiatement en cliquant ici, c’est gratuit !
Déjà inscrit ? Identifiez-voussimplement en haut à droite de cette page pour publier votre commentaire !

La rédaction se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou insultant.
 
 
Lundi 25 Mars 2019


 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse[...] »
19.12.2011

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere[...] »
23.06.2009

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté[...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération[...] »
02.12.2011