Vous êtes ici : News > Les goûts du vin

Gamay, cinsault : le retour en grâce des cépages maudits

10.01.2012 Anne Serres | Région viticole : France

Oui ce titre est provocateur mais les amis du gamay comme ceux du cinsault comprendront que l'auteur est des leurs.

Après avoir été voués aux gémonies, les cépages des vins-aliments d'antan vivent leur retour en grâce. Le gamay est le cépage emblématique du Beaujolais. Le cinsault est l'un des cépages les plus présents en Languedoc... On hésite tout de même à utiliser le mot "emblématique", tant le cinsault garde, collée à la pruine, l'image des mauvais vins produits en masse dans un Languedoc d'un autre âge : celui où les vignes du Languedoc affichaient un rendement à trois chiffres.

Jusque dans les années 90, on cultivait ces cépages pour leurs bons rendements, on les buvait pour leur fruit croquant, leur faible degré. Ils ont depuis perdu du terrain au profit de cépages plus colorés, dont la matière a été densifiée à force de vendanges en vert et de pigeages. Avec le retour de balancier vers des pratiques de viticulture et d'oenologie plus respectueuses de la plante et des moûts, on redécouvre les vertus des vins pas trop extraits. Entretemps, en plus, la maîtrise technique de la viticulture et de l'oenologie a progressé au point qu'on a réconcilié rendements et qualité. On parle bien d'une consommation de vins simples, au quotidien.

S'il s'agit d'encourager la consommation quotidienne, il faut des vins moins lourds en alcool. S'il est question de boire deux verres de vin au déjeuner, on veut pouvoir travailler sans fatigue l'après-midi. Les vins de gamay, à la robe claire, incarnent cette consommation jamais assommante. Le gamay a son concours international de dégustation depuis 2010, avec le soutien officiel de l'interprofession des vins du Beaujolais.

A quand le cinsault ? Difficile de faire un concours international pour un cépage qui s'est relativement peu planté hors du Languedoc... Pour beaucoup réservé aux vins rosés, le cinsault apporte aux vins rouges du Languedoc un supplément de croquant et de fraîcheur. La demande de cinsault était de tous les débats entre acheteurs de vin en Languedoc l'année passée... essentiellement pour les rosés. On s'en régale en assemblage dans les vins rouges et il gagne à être connu en compagnie de ses compères carignan, grenache, syrah et mourvèdre plutôt que tout seul. Ce cépage, qui a l'esprit d'équipe, gagne à être redécouvert.

Anne Serres Vitisphere
delicious diggit facebook google linkedin my space scoopeo technorati viadeo yahoo wikio twitter

Commentaires


  • Soyez le premier à réagir.
Vous souhaitez publier un commentaire?

Inscrivez-vous immédiatement en cliquant ici, c’est gratuit !
Déjà inscrit ? Identifiez-voussimplement en haut à droite de cette page pour publier votre commentaire !

La rédaction se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou insultant.
 
 
Dimanche 20 Janv. 2019


 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse[...] »
19.12.2011

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere[...] »
23.06.2009

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté[...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération[...] »
02.12.2011