Vous êtes ici : News > Elles et le vin

Des bagues spécial effervescents

09.12.2011 Lucile Pinault | Région viticole : France

Vous manquez de poigne pour déboucher les bouteilles de champagne ou autres effervescents ? Mieux que la méthode radicale du sabre, voici la bague, pensée d'abord pour un public féminin, pour ouvrir sans douleur les bouteilles pétillantes. La société justement baptisée Effervescence (à ne pas confondre avec la société de packaging de luxe Effervescence) vient de lancer différentes gammes de bagues, en plastique ABS ou polycarbonate et métal chromé.
Ingénieuse, l'idée a été développée par un Géo Trouvetout du Val de Loire, Aldo Mafféo. "J'étais invité chez une amie de ma femme pour son anniversaire. Lors de la soirée, elle a ouvert le Vouvray, comme à son habitude, avec un casse-noix metallique ! confie ce designer plasticien de formation. Elle m'a alors dit, 'tu ne pourrais pas inventer un truc pour les filles qui soit plus joli et plus pratique ?'" Car Aldo a déjà plusieurs inventions à son actif : la borne Forza pour l'éclairage public, des outils pour le bâtiment pour poser du parpaing ou des briques, un cendrier à la fonction "écologique" encore mystérieuse car l'objet n'est pas encore sorti sur le marché...


Testée et approuvée


Malgré notre scepticisme de départ au vu d'un produit trop identifié "pour les filles", nous avons testé la "Pompadour", l'une de ces fameuses bagues. Et quelle surprise ! L'utilisation tellement simple et intuitive à rapidement rabrouer nos a priori. Une fois la bague incérée dans les crans du bouchon, il a suffit de tourner légèrement le poignet pour déboucher sans effort ! Fini les carreaux cassés ou pire, l'oeil amoché comme le démontre une étude suisse : le bouchon qui pourrait aller jusqu'à 40 km/h serait la plus grande cause d'accidents domestiques oculaires !
Pour son année de lancement, Aldo Mafféo aura vendu près de 60 000 bagues. Le produit séduit notamment les sommeliers et producteurs qui sur les salons doivent ouvrir plusieurs centaines de bouteilles par jour. La bague est aussi pour les domaine un outil de communication puisqu'il peut être ajouter une inscription. Les particuliers peuvent également déjà la trouver dans certains restaurants, magasins d'arts de la table et à la vinothèque de Tours et de ses environs. En attendant une commercialisation plus grande, on peut commander sa bague pour 6,70 euros (hors frais de port) par mail ou téléphone (contact@effervescence-france.com ou 02 47 38 44 95).

© Eric Jondreville

Lucile Pinault Vitisphere
delicious diggit facebook google linkedin my space scoopeo technorati viadeo yahoo wikio twitter

Commentaires


  • Soyez le premier à réagir.
Vous souhaitez publier un commentaire?

Inscrivez-vous immédiatement en cliquant ici, c’est gratuit !
Déjà inscrit ? Identifiez-voussimplement en haut à droite de cette page pour publier votre commentaire !

La rédaction se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou insultant.
 
 
 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics, [...] »
15.06.2009

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere [...] »
23.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse [...] »
19.12.2011

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté [...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics, [...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération [...] »
02.12.2011