Vous êtes ici : News > Elles et le vin

Oenotourisme : l'art selon Sainte-Roseline

28.06.2011 Lucile Pinault | Région viticole : France

La féminisation du monde du vin n'est pas une simple fantaisie constatée lors de Vinexpo. Dans le Var, Aurélie Bertin, fille du propriétaire Bernard Teillaud, est depuis trois ans à la tête du château Sainte-Roseline (vignoble du XIVe siècle) aux Arcs-sur-Argens et de son domaine voisin le château des Demoiselles. Sa touche féminine s'impose, profitant du nouveau boom de l'œnotourisme.


800 000 euros pour l'œnotourisme


Le domaine vient d'inaugurer son Pôle œnotouristique et évènementiel récemment rénové. Les visiteurs ont le choix entre parcours œnotouristique avec visite de la chapelle Sainte-Roseline (XIIe siècle), du cloître, de la cave, ateliers œnologiques, conseils en dégustation, événements culturels à L’Espace d’Art avec des concerts et des expositions d’artistes, ou encore séjours en chambres d'hôtes au château des Demoiselles... Depuis son arrivée, la jeune femme a investi 800 000 euros pour le développement œnotouristique en rénovant les espaces accueillant du public : notamment le caveau et la salle de récéption, modernisés tout en gardant le charme du lieu classé.


Femmes artistes


Les grand-parents d'Aurélie Bertin était architecte et peintre. Sur les traces de son père, qui a toujours accueilli des artistes au domaine, elle souhaite encourager de jeunes femmes en début de carrière, invitées à exposer au château des Demoiselles. Plus qu'un acte féministe, il s'agit plutôt d'un hommage à sa grand-mère, artiste peintre et présente au domaine de 1956 à 1978.
Jusqu'au 31 octobre, l'artiste Catherine Bass présente La vigne enracinée, une installation "à grande échelle" et à la couleur pourpre. En entrant au domaine, l'allée de platanes devient œuvre d'art, les troncs sont habillés d'énormes raisins et les branches envahies par des racines de vigne. "En sortant du caveau, nous sommes face aux vignes, deux sculptures s’inclinent devant le paysage. Elles ont le mouvement du vin s’échappant d’un verre tout en évoquant deux  'Demoiselles'. Cette installation ouvre une porte, une perspective sur le paysage. Elle révèle la poétique et le lyrisme du site. Elles vous interrogent et vous invitent à la contemplation. Un lustre à 'Pampilles' (photo) reprend les éléments colorés et formels de la dégustation : verres, lumière, transparences, réflecteurs colorés...un appel aux sens", explique l'artiste.
A Sainte-Roseline, fidèle à la tradition, une grande exposition d'été s'ouvre le 1er juillet (jusqu'au 30 septembre)  autour d'une pointure contemporaine, l'Américain Jim Dine et ses sculptures en bronze.

Lucile Pinault Vitisphere
delicious diggit facebook google linkedin my space scoopeo technorati viadeo yahoo wikio twitter

Commentaires


  • Soyez le premier à réagir.
Vous souhaitez publier un commentaire?

Inscrivez-vous immédiatement en cliquant ici, c’est gratuit !
Déjà inscrit ? Identifiez-voussimplement en haut à droite de cette page pour publier votre commentaire !

La rédaction se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou insultant.
 
 
Lundi 25 Mars 2019


 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse[...] »
19.12.2011

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere[...] »
23.06.2009

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté[...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération[...] »
02.12.2011