Vous êtes ici : News > Elles et le vin

Etude Vinexpo : le vin et les femmes sans clichés

21.06.2009 | Région viticole : France

Vinexpo a publié les résultats d'un sondage exclusif, réalisé en partenariat avec des sites Internet dédiés au vin et à l'art de vivre. 4306 femmes ont répondu, dont un millier aux Etats-Unis via le site de Wine Spectator, autant qu'en Angleterre via Decanter et qu'en Allemagne via Focus Online. La France a comptabilisé 553 réponses via L’Express et le Japon, 400 via Elle Online. L’étude n’est pas exhaustive, mais a plutôt valeur de miroir de tendances, et écorne sérieusement certains clichés sur les couleurs ou l’importance du cépage dans le choix des vins. La partie française dessine une image un peu différente, encore très attachée à la tradition, et plus préoccupée, voire dissuadée, par les questions de santé.

L'avis des Femmes dans le monde...
Tous pays confondus, 63% des femmes déclarent boire du vin au moins une fois par semaine, avec un record de 93% aux Etats-Unis. A 60% c’est du vin rouge qui est consommé, et seulement 34% pour le blanc malgré la forte présence anglo-saxonne et allemande, et seulement 6% pour le rosé. A 79%, les sondées déclarent boire du vin parce qu’elles en aiment le goût (92% pour les Américaines). Et plus on est jeune, plus on boit le vin pour son goût (88% pour les 18-30 ans contre 68% pour les plus de 60 ans).
On note une certaine perte de complexes des femmes, qui déclarent à 86% que le vin n’est une boisson ni féminine ni masculine (sauf au Japon, où 42% la trouvent masculine). Pour les interrogées, la consommation de vin correspond à un moment de convivialité (un repas à 71% et une soirée entre amis à 69%). Mais se développe aussi une nouvelle occasion, le « moment en fin de journée », pour 40%.
Les achats se font à 72% dans un magasin spécialisé, contre 64% dans la grande distribution, sur internet à 21% et chez le producteur à 19%. Le choix d’un vin est, de façon remarquablement équilibrée, déterminé par son prix (57%), son origine (56%) et son cépage (56%). Ce sont les Japonaises (75%) et les Anglaises (69%) qui mettent le plus en avant le prix. Le choix est réalisé seule (44% ; 61% pour les Anglaises) ou avec les conseils d’un proche (44%), avec les conseils d’un caviste (39%) ou de la presse (31%), internet apparaissant comme vecteur de conseil pour 17% des sondées.
Pour 86% des femmes, la consommation de vin et un régime alimentaire équilibré sont parfaitement compatibles (à 97% pour les Américaines et 88% pour les Allemandes). Enfin, pour beaucoup de femmes, le vin a une image très flatteuse : c’est un style de vie (54% ; 72% pour les Américaines), une culture (42%), une tradition (40%), une élégance (35%) et un produit naturel (34%). On voit que la dimension culturelle et esthétique du vin a de beaux jours devant elle !


...et en France
L’opinion des femmes françaises est un peu différente. Seules un peu plus de la moitié boivent du vin une fois par semaine (contre 63%), et 24% en boivent très rarement (contre 10%). La première raison de consommation, c’est l’accord avec la nourriture (66%) devant le fait qu’on aime le goût (63%). Dans les occasions de consommation, le « moment en fin de journée » est très rare (5%) par rapport à la moyenne des pays (40%). On remarque la plus faible part des cavistes (45%) que dans la moyenne des pays (72%), et l’importance de l’achat chez le producteur (36%). Etonnamment, dans les 18-30 ans, la grande distribution est un canal d’achat minoritaire (35%, contre 62% en moyenne).
L’origine est la première raison d’achat (70%) contre le prix (45%) : la culture française des appellations est donc encore très largement majoritaire par rapport à l’aspect « produit de consommation ». Les Françaises sont plutôt encore conservatrices dans leurs achats, puisqu’elles achètent à 65% des vins qu’elles connaissent, plutôt que pour faire des découvertes (35%). Ceci confirme d’autres études qui montrent que les « découvreurs » sont plutôt minoritaires dans la population.
L’image du vin pour les Françaises est un peu différente de la moyenne, la tradition arrive en premier (43%) , tout juste suivie du fait que ce soit un produit naturel (42%), culturel (41%), et alcoolisé (40%, contre 30% en moyenne tous pays confondus), le style de vie n’arrivant qu’en cinquième position à 32%. Mais pour 70% des femmes françaises, boire du vin reste un moment de plaisir et pour 52% cela favorise la convivialité.

[Photo : lacouleurduvin.ch ]

 Vitisphere
delicious diggit facebook google linkedin my space scoopeo technorati viadeo yahoo wikio twitter

Commentaires


  • Soyez le premier à réagir.
Vous souhaitez publier un commentaire?

Inscrivez-vous immédiatement en cliquant ici, c’est gratuit !
Déjà inscrit ? Identifiez-voussimplement en haut à droite de cette page pour publier votre commentaire !

La rédaction se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou insultant.
 
 
Vendredi 06 Déc. 2019


 
 

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Loire : du sancerre et du crottin de Chavignol pour produire de l'électricité

« Holding Verte, société pionnière spécialisée dans le biogaz s'intéresse[...] »
19.12.2011

Terredevins.com

« Le Groupe Sud Ouest et le site Vitisphere[...] »
23.06.2009

Prix national de l’Oenotourisme : candidature à déposer dès maintenant !

« Paul Dubrule, Président du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, a présenté[...] »
15.06.2009

Marketing : des icônes gays et une vie magnifique pour le rosé d'Anjou à l'export

« Le rosé d'Anjou conjugue sponsoring et campagnes de promotion pour séduire ses publics,[...] »
15.06.2009

Les vins de Bordeaux jouent Carte sur table à Paris

« Trop cher pour être appréciés ? Les vins de Bordeaux lancent pendant un mois l'opération[...] »
02.12.2011